Bayer, vers une offre de rachat inamicale ?

Bayer pourrait finalement, dans l’affaire du rachat de l’entreprise Monsanto, proposer une offre de rachat inamicale envers l’entreprise. En effet, cela fait plusieurs fois que l’entreprise émet des propositions de rachats qui sont systématiquement refusées par l’entreprise américaine, jugeant que celles-ci s’avèrent largement suffisantes. Pour autant, Monsanto n’est pas contre l’idée de ce rapprochement, mais indique par voie de presse qu’elle ne se bradera pas. La dernière offre en date qui avait été formulée par Bayer était un rachat pour une somme d’environ 64 milliards de dollars, somme qui avait donc été littéralement rejetée par l’entreprise américaine.

Une démarche risquée

De plus, en cas de nouvel échec des négociations, les dirigeants de Mayer sont prêts à s’adresser directement à ceux de Monsanto dans le cadre d’une offre inamicale de rachat. Cependant, ce type de démarche rendrait l’opération beaucoup plus complexe, et aura sûrement des conséquences négatives pour les deux entreprises d’un point de vue boursier, les investisseurs voyant d’un mauvais œil le fait que les deux géants n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les modalités d’un rachat ou d’une fusion. Actuellement, jouer en bourse sur l’une de ces deux valeurs est un pari risqué, dans la mesure où si les négociations échouent de nouveau, vous risqueriez de regretter d’avoir fait ce placement financier, car les deux entreprises pourraient bien perdre nettement de la valeur en bourse. Vous pouvez toujours ouvrir compte titre afin de miser sur des entreprises plus stables et moins risquées, comme par exemple celles qui ne font pas l’objet de négociations de rachat ou de fusion en cours.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>